Hiver Austral : Chute des températures attendue - 16/06/2049

Mis à jour : 25 juin 2019



Avec l’évolution climatique anthropogène de ces dernières décennies, il n’est plus besoin d’être météorologue pour constater la différence de plus en plus grande entre les saisons sur Tahiti.

La saison des pluies est de plus en plus chaude, la saison sèche de plus en plus froide. Les records de températures, aux deux extrêmes du thermomètre, ne cessent d’être battus d’année en année et, cette année encore, les services météos s’attend à de nouveaux extrêmes!

Si certains faisaient encore il y a quelques années figure “d’exotisme” en investissant dans des BBQ-cheminées, cet accessoire va s’avérer de plus en plus utile dans les résidences d’altitude.

En effet, d’année en année, l’île de Tahiti connaît des températures hivernales qui n’étaient connues auparavant que dans les îles les plus sud des Australes.

Ces extrêmes de température impactent énormément la faune et la flore mais aussi des éléments plus “quotidiens” de notre vie urbaine. En effet, ces grande variations de températures endommagent de plus en plus les revêtements routiers qui ont été conçus pour des plages de températures spécifiques.

Face à ces changements, les matériaux utilisés subissent de plus en plus de pressions et de dilatation et les coûts de maintenance de ces matériaux s’envolent. Un vrai casse-tête pour le gouvernement qui se voit d’augmenter d’année en année les lignes budgétaires dédiées à la maintenance du réseau routier. Autant d’investissements qui ne sont pas utilisés sur des projets plus productifs.

Et, malheureusement, les entreprises locales n’ont pas été assez innovantes en la matière et commencent seulement maintenant à expérimenter des nouvelles solutions. L’utilisation des coraux morts est une option sérieusement envisagée.

Autre conséquence inattendue : les rythmes scolaires. En effet, face à l’élévation des températures en saison des pluies, le gouvernement envisage de plus en plus sérieusement d’étendre les vacances scolaires de mi-novembre à février pour couvrir les périodes les plus chaudes. Et donc à réduire les temps de vacances de juin à septembre.

La liste des impacts du changement climatique sur notre quotidien pourrait s’allonger bien plus et les besoins en adaptation se font de plus en plus sentir. Fort heureusement, certains y voient l’opportunité de développer des solutions nouvelles et les start-up locales y trouvent là des opportunités réelles de croissance… pour autant que ces tendances n’atteignent pas des extrêmes difficilement supportables…

89757353

©2019 by Observatoire Océanien de Prospective - 2OP. Proudly created with Wix.com