89757353

©2019 by Observatoire Océanien de Prospective - 2OP. Proudly created with Wix.com

Programmes scolaires : une réforme enfin adaptée aux besoins de demain - 19/06/2049

Mis à jour : 25 juin 2019


Après des années, pour ne pas dire des décennies, de résistance, c’est enfin annoncé, les programmes scolaires vont être revus en profondeur!


De la maternelle jusqu’au Lycée, l’éducation initiale des enfants va connaître enfin un changement notable pour intégrer les évolutions des dernières décennies, qui ont profondément modifié nos sociétés tant au plan local qu’international.


Pendant longtemps, les programmes scolaires n’étaient adaptés qu’à la marge: tel ou tel enseignement était légèrement modernisé, suivant en cela les évolutions de la recherche académique. Le cas échéant certaines méthodes pédagogiques étaient revues mais jamais ou très rarement des évolutions en profondeurs reflétant les besoins de la société d’aujourd’hui… mais aussi et surtout de demain!


Car rappelons-le, le système éducatif a pour vocation de former non pas les individus d’aujourd’hui, mais bien ceux de demain! Ils doivent donc être préparés à des emplois évolutifs et le système se doit d’anticiper ces évolutions.


C’est pourquoi le Ministère de l’éducation a fait une annonce d’un genre nouveau en ce jour. En effet la Ministre en charge a annoncé tout d’abord la création d’un service d’analyse et de prévision pour réfléchir de façon continue sur l’évolution du monde du travail et de la société, afin de s’assurer que les programmes scolaires gagnent en capacité d’adaption et soient constamment remis à jour.


En complément, les moyens pédagogiques vont être revus : les salles de classe vont évoluer de façon révolutionnaire puisque l’espace figé hérité des “hussards noirs” de l’éducation française vont être ré-organisés en espace interactifs, faisant appel à énormément de réalité adaptée. Chaque élève se verra donc doté d’outils connectés adaptés à ce nouveau format éducatif.


Cela est rendu possible par le faible coût à ce jour des outils de réalité adaptée. Ce concept, apparu il n’y a qu’une petite dizaine d’année, n’est en fait qu’une variante de la réalité augmentée qui ne se focalise que sur l’apport d’informations additionnelles et non la création graphique déconnectée du contexte. Cette réalité adaptée viendra donner aux enseignants la possibilité de se libérer de la charge du contenu théorique et de se focaliser sur la pratique et les exercices d’immersion, reconnus désormais plus important pour la cognition enfantine.


Enfin, au niveau des matières enseignées, bien évidemment les classes de codage et de machine learning/algorithmie deviendront élément du tronc commun et non plus matières optionnelles.


Des engagements courageux et salués par les représentants des parents d’élèves mais aussi des organisations professionnelles. Quelques contestations se sont faites entendre dans le corps enseignant, principalement ceux qui nécessiteront énormément d’apprentissage pour se mettre à niveau. Mais globalement, les enseignants, qui sont localement d’âge relativement peu avancé, saluent cette avancée qui leur donnera beaucoup plus d’autonomie dans la délivrance de l’apprentissage.


Reste la question du financement de ce programme ambitieux. En effet, les réponse apportées n’ont pas été jugées suffisamment claires pour rassurer, notamment les représentants des parents d’élèves, qui craignent que, comme dans d’autres pays avant Tahiti, tels que les Etats-Unis ou la Chine et l’Angleterre, l’éducation ne devienne un service de luxe du fait de l’intégration importante de la technologie.


Le gouvernement s’est engagé à donner des garanties sous peu…