89757353

©2019 by Observatoire Océanien de Prospective - 2OP. Proudly created with Wix.com

Fête de la musique : une expérience multi sensorielle à l’honneur - 21/06/2049

Mis à jour : 25 juin 2019


Pour cette nouvelle édition de la fête de la musique, Tahiti vivra une expérience encore unique sur l’île : un concert multi sensoriel.


Mis au point en Chine il y a quelques années, ce nouveau type d’évènement a été créé sur les bases du cinéma 4D qui offre aux spectateurs la possibilité de s’immerger plus facilement dans le film en vivant une expérience hors de l’écran : mouvement, senteurs, lumières…


Le défi était de faire sortir ce mode de divertissement des salles obscures dans un environnement extérieur et hors d’un script pré-programmé. Et le défi a été relevé. Si les premiers spectacles ont surtout été fréquentés par des amateurs d’innovation, comme bien souvent dans ce genre d’évolutions, petit à petit le système s’est démocratisé.


Les amateurs de science-fiction ne manqueront pas de se rapporter au “Meilleur des mondes” de Huxley qui envisageait déjà ce type de performances dans un monde où le divertissement et les émotions positives étaient devenus les maîtres de notre société.

Vision prophétique ou prophétie auto-réalisatrice? Toujours est-il que cette semaine, sur le front de mer, les spectateurs locaux pourront totalement s’immerger dans cette performance d’un artiste qui a misé gros puisqu’il lui a fallu acquérir les droits de la technologie pour être capable de monter ce spectacle.


Après plusieurs mois de préparation en relatif secret, le résultat final sera présenté au public. Au programme : de la lumière, des odeurs, des ressentis au travers de différents capteurs bâtis sur la base de capteurs sismiques.


De quoi donner au public les frissons qu’il faut pour faire du show une expérience mémorable… ou de le guider dans l’appréciation inconsciente du spectacle? En effet, la recherche persistante des producteurs de divertissement vers de plus en plus d’émotionnel au détriment du contenu, fait penser à certains que finalement notre appréciation des performances n’est plus aussi authentique qu’avant et que finalement les émotions, et donc l’appréhension finale, ne sont que les résultantes d’émotions induites et non sincères.


Comme quoi les débats philosophiques peuvent également monter sur scène!