89757353

©2019 by Observatoire Océanien de Prospective - 2OP. Proudly created with Wix.com

Rentrée scolaire : une rentrée légère enfin sans cartable - 17/08/2039

Combien d’entre vous, lecteurs de ces lignes, ont vécu leur scolarité en se déplaçant tous les matins avec un énorme sac à dos pleins de cahiers, de livres…?


Et, depuis autant de temps que l’on peut s’en souvenir, le débat sur ces sacs trop lourds à fait rage: entre ceux qui considéraient qu’il était difficile de faire autrement et ceux qui plaidaient, qui pour des casiers dans les classes, qui pour des systèmes allégés en termes de contenu.


Avec l’arrivée des technologies digitales, très rapidement ces outils nouveaux et innovants sont devenus un élément de la discussion: et si on laissait tomber les livres pour tout transférer sur des ordinateurs ou des tablettes?


Mais la résistance a ce mouvement a été puissante et ce n’est que récemment que les tablettes et autres outils digitaux (lunettes de réalité augmentée notamment) ont cessé d’être considérés comme des “gadgets” ou des moyens de distraire les enfants de la vraie pédagogie.

L’éducation et son administration sont des grosses machines à déplacer et il faut longtemps pour leur faire adopter de nouvelles méthodes. Evolution des salles de classes, inclusion de nouveaux enseignements plus adaptés au contexte actuel… tout cela prend du temps!


Mais cette année, enfin, une étape majeure a été franchie!


En effet, le gouvernement a enfin mis les ressources et pris les décisions pour transformer nos écoles en école de leur siècle (à 10 ans de la moitié de ce siècle…).

Plus de cartables donc et même pas de casiers. Non désormais tout est dans le digital : les élèves disposent de tablettes en classe qui restent sur place (évitant ainsi les pertes, vols pendant les déplacements…) car l’intégralité du matériel pédagogique a été stocké sur des serveurs de Cloud.


Pour ce qui est des cahiers, et de l’écriture qui aurait dû disparaître avec le digital, les tablettes sont multi-usages et, du fait de l’avancée des applications d’écriture sur écran, nos petits écoliers peuvent encore faire leurs lettres bien formées!


Bref, il suffisait juste que “jeunesse se passe” pour que les tenants de la pédagogie publique se décident à franchir le pas et à intégrer leur époque pour aider nos enfants, non pas à vivre une école et un monde à l’image de leurs parents, mais bien pour être éduqué en fonction du monde demain!