89757353

©2019 by Observatoire Océanien de Prospective - 2OP. Proudly created with Wix.com

Sauvegarde mémoire : garantissez l’éternité à vos meilleurs souvenirs – 18/12/2049

Alors que la saison des fêtes va commencer, nous allons tous, comme de bonne habitude, vouloir immortaliser nos moments passés en famille : les enfants qui découvrent leurs cadeaux, les parents qui échangent un bon dîner et de longues conversations, les promenades en famille lors des jours fériés…

Autant de moment que l’on souhaite tous se remémorer avec l’espoir que ces souvenirs se transmettront de génération en génération.


Pendant bien longtemps, tous ces souvenirs étaient couchés sur des supports solides : peintures ou journaux intimes traversaient les époques pour nous parler de ces temps d’antan et des souvenirs de ceux qui savaient écrire et lire et qui pouvaient se payer le luxe de matérialiser leur mémoire.


Puis, ce fut la démocratisation de la mémoire matérielle avec la photographie et la vidéo qui se sont développé rapidement et se sont également vite démocratisées.

Et puis est venu l’ère du numérique. Comme moyen de marquer l'empreinte avant de la matérialiser physiquement. Puis comme simple média de mémorisation envoyé directement dans le cloud.


Oui mais voilà, cette mémoire n’étant plus physique, s’est vite posée la question de sa préservation : catastrophes naturelles à répétition détruisant des data center entiers, piratages de plus en plus fréquents conduisant souvent malheureusement à la perte de nombreuses données privées… Nos souvenirs les plus anodins, mais souvent les plus chéris, sont devenus des denrées dangereusement périssables.


Et malheureusement, nous n’avons plus de supports physiques pour nous aider à en garder une copie. Compte tenu du coût important de matières telles que le papier, le bois et tous les matériaux ayant un impact écologique fort, rares sont ceux qui font le choix d’imprimer ces souvenirs.


Face à cela, le marché de la sauvegarde mémoire, au sens humain du terme, se développe. Tout a commencé avec la promesse de back-ups sécurisés : 1, 2, 10 points de sauvegarde. Mais la data est aujourd’hui aussi rare et chère. Multiplier les back-ups c’est démultiplier le coût. Une simple sauvegarde cubique (la sauvegarde de vos souvenirs sur 3 points différents) coût 4 à 5 fois plus cher qu’une sauvegarde unique.


Alors pourquoi ne pas utiliser votre propre sauvegarde naturelle ? Le développement des implants connectés à ouvert cette possibilité. Garantir l’impression de vos souvenirs sur la puce connectée à votre cerveau et vous voilà la sauvegarde de vos propres souvenirs. Mais les psychologues s’interrogent sur l’impact que ces souvenirs persistant auront sur notre vision et compréhension de la réalité. Car, pour le moment, la technologie ne permet pas de faire le tri. Tout est stocké par crainte d’en perdre une miette.


Et parce que l’implant est connecté, tout est accessible au piratage et donc au chantage…


A l’ère de l’information continuelle, quel paradoxe de ne pas avoir la solution de conserver l’information de façon efficace. Comme si la volatilité de l’information comme du savoir était le signe d’une humanité qui perd ses racines…